Auteur/autrice : Editeur_Kerlaz

Accueil > Archives pour Editeur_Kerlaz

Histoire

Kerlaz vient du breton « ker » (village) et « glaz » (vert, bleu, gris).

Ancienne trêve de Plonévez-Porzay, Kerlaz devient paroisse en 1874 et commune en 1932. Kerlaz dépendait autrefois de l’ancien évêché de Cornouaille.

On rencontre l’appellation Capella oppidi occisionis en 1518. En effet, dans une délibération du Général de Plonévez-Porzay, rédigée en latin et datée du 26 Juin 1518, l’église de Kerlaz est appelée Capella Oppidi occisionis. C’est la traduction littérale du breton,  » village du meurtre « . Voici l’explication donnée par M. Pouchous, de cette appellation dans les notes manuscrites qu’il nous a laissées sur la paroisse de Plonévez-Porzay. Kerlaz s’appelait autrefois Trefriaud[Note : M. l’abbé Horellou pense que ce doit être plutôt Treffri, d’autant plus que, près du Ris, est un gros village appelé Lanevry], et voici à quelle occasion son nom aurait été changé en celui de Kerlaz. « Un jour de dimanche, des agents seigneuriaux, venus en ce lieu pour y lever un subside, y furent massacrés par les habitants. Le Curé, voulant faire éviter à ses paroissiens le châtiment qui leur était réservé, leur livra la bannière de l’église et la croix processionnelle, qu’ils criblèrent en signe d’attaque ; on fit alors entendre au seigneur que, pour défendre ces objets religieux, attaqués en pleine procession, les paroissiens avaient résisté et que le malheur voulut que les dits assistants succombassent sous les coups d’une immense population en fureur. D’après cet exposé, le seigneur fit grâce, et parce qu’il était impossible de découvrir les vrais coupables et parce que les subsides demandés furent religieusement payés ; mais il exigea que, dans la suite, ce lieu prit le nom de Kerlaz ». M. Horellou, aumônier de la Retraite, à Quimperlé, a recueilli une autre tradition à ce sujet : « La trêve aurait pris le nom de Kerlaz, à la suite d’une rixe sanglante qui aurait éclaté, un jour, entre des jeunes gens de Kerlaz et ceux d’une paroisse voisine. Cette paroisse voisine ne serait autre que le Juch, et l’on va même jusqu’à désigner l’endroit où aurait eu lieu cette rixe. Voici à quelle occasion elle aurait éclaté : autrefois, on jouait fréquemment à un jeu nommé la soûle. Comme dans notre football moderne, deux équipes se formaient, composées des meilleurs jeunes gens de chaque paroisse, et l’on se disputait une grosse boule en pierre. Celle des deux équipes qui réussissait à hisser la boule du côté du versant de sa paroisse, avait la victoire. Or, il arriva qu’un jour ce jeu dégénéra, à Kerlaz, en une rixe sanglante. Les deux équipes rivales en vinrent aux mains et il y eut beaucoup de morts des deux côtés. C’est en souvenir de cette journée lugubre, que la trève reçut désormais le nom de Kerlaz ». (Archives de diocèse de Quimper et Léon).

  1. — Contrat de fondation, pour Kerlaz, de 60 sols par an aux prêtres de la dite trève, par Paul Kersalé et Dagorn, sa femme, sur une maison à Kerstrat, à charge de deux services par an, pour le repos de leurs âmes. 1682. — Fondation de 60 sols sur le village de Kerraroué, par Thomas L’Helgoualch et Françoise Le Vergoz, sa femme. 1684. — Jean Le Vaillant fonde un obit de 60 sols sur Parée Huellaff, dont 40 sols pour les prêtres. Le Père Maunoir donna la mission à Kerlaz, en 1657 et 1658.

Note : liste non exhaustive des CURÉS DE KERLAZ : – En 1518. Guénolé Héinon. – En 1644. Henri Kersalé. – En 1656. Jean Kersalé. – En 1666. Louis Provost-Le Jeune. – En 1717-1731. Jean Le Baud. – En 1732. Yves Philippe. – En 1733. François Giquel. – En 1747. Gloaguen. – En 1748. Guillaume Garrec. – En 1753. Sébastien Balcon. – En 1758. Jean Croissant. – En 1765. Yves Le Stanc. – En 1766. Jean-Baptiste Le Chevalier. – En 1773. Jean-Guillaume Le Garrec. – En 1789. Ignace Le Garrec, « qui n’a pas émigré ; bien qu’il ait refusé le serment, il a continué à exercer pendant la Révolution, mais en cachette seulement ». Au Concordat, M. Le Garrec fut nommé recteur de Ploëven. Au Concordat, la trêve de Kerlaz demeura sans curé et fut desservie par les prêtres de Plonévez-Porzay, jusque vers 1865. A cette époque, des démarches furent faites pour l’érection de Kerlaz en paroisse. Le recteur de Plonévez, M. Pouchous, s’y opposa énergiquement, d’autant plus que les habitants de Kerlaz prétendaient étendre leur paroisse jusqu’au ruisseau de Treffentec ; on transigea ; Mgr. Sergent fixa les limites de Kerlaz aux ruisseaux de Douric-Friançon. Et M. Latreille, en 1869, fut nommé chapelain de Kerlaz. Ce ne fut qu’après la mort de M. Pouchous, le 20 Juillet 1874, que le gouvernement reconnut Kerlaz comme paroisse. Liste non exhaustive des RECTEURS DE KERLAZ : – En 1874-1896. Latreille, premier recteur, y mourut. – En 1896-1903. Charles Salou. – En 1903-1912. H. Roué. – En 1912. Jean-Joseph-Marie Briand, de Plomodiern, …. (Archives de l’évêché).

Patrimoine

PATRIMOINE DE KERLAZ

Eglise (source patrimoine des communes du Finistère, éditions Flohic) et diocèse de Quimper, nouveau répertoire des églises et chapelle par René Couffon 1988.

 

Croix (sources : atlas des croix et calvaires du Finistère. Yves-Pascal Castel, 1980)

 

Enclos paroissial

 

PORCHE 1572-1576

Granit : église Saint Germain

L’église comprend une nef de trois travées, un transept spacieux et un chœur peu profond.

A l’intérieur, les dates de 1588 et 1603 ont été trouvées sur le mur nord de la nef, et l’une des verrières disparues portait la date de 1541. La tour surmontée d’une flèche est datée de 1630 et elle est flanquée de deux tourelles. L’une est ronde et renferme un escalier, l’autre est hexagonale.

 

NOTRE DAME DE TREGURON

1563

La vierge allaitante porte l’Enfant Jésus sur son bras gauche et lui présente le sein droit, dont elle serre le téton entre le pouce et l’index. Les bras du Christ sont dans la même position que ceux de sa mère. Cette statue ressemble à celles des chapelles de Quillidoaré à Cast et de Notre-Dame-de-Bonne-Nouvelle à Locronan.

 

SAINT-MICHEL : XVIe siècle

 

Saint-Michel brandit au-dessus de sa tête une épée de feu et écrase d’un pied un dragon. En effet, il n’est pas seulement un archange, mais aussi le chef de la milice céleste et le défenseur de l’Eglise. C’est également lui qui pèse les âmes au jour du jugement dernier. A la différence de Saint-Georges, qui combat également le dragon, symbole du mal, Saint Michel n’est jamais représenté à cheval.

 

PERE MAUNOIR

1917

Ce vitrail représente le jésuite Julien Maunoir (1606-1683) en train de prêcher, en 1658, au pied du calvaire du cimetière de l’église de Kerlaz Haut Breton, le père Maunoir est envoyé en Cornouaille où il est nommé enseignant des collèges de Quimper. Il y découvre des populations livrées à la superstition et parlant une autre langue que la sienne. Il devient l’un des grands missionnaires de la base Bretagne et œuvre pour l’apprentissage de la langue bretonne. Le vitrail présente des femmes qui portent la coiffe traditionnelle, tandis que les hommes sont en bragou braz.

 

LEGENDE DE LA VILLE D’YS

1917

Ce vitrail évoque le moment où, les eaux submergent la ville d’Ys, le roi Gradlon et sa fille Dahut se sauvent en compagnie de saint Guénolé, sur une même monture. Le cheval peine, et Guénolé ordonne à Gradlon d’abandonner aux flots sa fille qui a livré à Satan les clefs des écluses de la ville. La tradition place la ville légendaire d’Ys dans la baie de Douarnenez.

 

LA PERSECUTION REVOLUTIONNAIRE

1918

Un ensemble de trois vitraux évoque des aspects de la persécution du clergé pendant la révolution. L’un d’entre eux représente la dernière messe célébrée, en janvier 1793, par l’abbé le Garrec dans une grange du village de Caouët, alors qu’une partie des hommes est armée. Les vêtements des personnages sont les habits typiques du Porsay.

 

ARC DE TRIOMPHE

1558

Cette porte monumentale donne accès au cimetière. Son arcture en plein cintre se termine par un arc en accolade ;  des statues de saint Yves et de saint Germain sont abritées dans des niches sur chacun des côtés.

Situation géographique

  • Situation géographique

 

Kerlaz est une petite commune du Finistère, en France. La commune fait partie traditionnellement du Pays Glazik et se situe au fond de la Baie de Douarnenez dont elle possède un tronçon de littoral allant de la plage du Ris (du Ry) et la pointe de Kastell ar Bardeg à Kêr Trez Malaouen (juste au-dessus de la pointe de Beg ar Garreg qui fait partie de la commune de Plonévez-Porzay) et possède la grande plage de Trezmalaouen. Le bourg est situé sur un lambeau de plateau, à environ 2km de la mer, vers 77 mètres d’altitude.

 

La vallée du Névet, un petit fleuve côtier qui se jette dans la Baie de Douarnenez au niveau de la plage du Ris, limite au sud le finage communal, la séparant de Plonévez-Porzay. Une partie du Bois du Névet appartient à la commune de Kerlaz et la sépare à l’est de Locronan.

Tourisme

Village dominant la baie de Douarnenez, Kerlaz est idéalement situé entre plages, campagne et forêt, entre Douarnenez et Locronan, au carrefour de la pointe de Crozon et de la région de Quimper.

Commune à la fois rurale et littorale, Kerlaz possède un patrimoine important :

> Son église Saint Germain du XVI & XVII siècles et son enclos paroissial classés monuments historiques depuis 1916. Par la porte triomphale de 1558, vous entrez dans l’espace sacré où se trouvent le calvaire (1522), l’ossuaire, le porche sud (1572).

A l’intérieur de l’église, vous pouvez voir :

> Un vitrail illustrant la célèbre légende de la ville d’Ys : « Saint Guénolé, abbé de Landévennec, sauvant le Roi Gradlon lors de la submersion de la ville d’Ys »

> Dans le chœur de l’église, sont exposées de belles statues datant du XVIe siècle en pierre polychrome de Notre Dame de Tréguron et de Saint Germain d’Auxerre, patron de la paroisse, en habit d’évêque ainsi que des remarquables statues en bois polychrome.

Visites de l’église possibles : renseignements à l’office du tourisme du Pays de Douarnenez

> Sa fontaine vôtive, dédiée à Saint Germain, située à la sortie du bourg en direction de la plage.

> Ses différents calvaires et croix anciennes

> La route sacrée est un circuit touristique qui permet de découvrir les richesses de l’art religieux. Deux arrêts se trouvent sur Kerlaz : la légende sur la ville d’Ys sur le sentier côtier et l’église Saint-Germain.

> Les Balades et randonnées : – Les Sentiers côtiers : Le GR® 34 offre une vue superbe sur Douarnenez et sa baie, sur les plages du Ris et de Trezmalaouen côté nord vers Plonévez Porzay avec les plages de Kervel et de Sainte Anne, côté sud avec la plage du Ris et le sentier côtier des Plomarc’h à Douarnenez.

– Le bois du Névet offre un panel de balades : à pied (1 km est accessible aux personnes à mobilité réduite), à VTT, à cheval.

 

Location meublée :

MAO JEAN FRANCOIS

1 RUE DE LA BAIE
29100 Kerlaz

Tel : 02 98 92 27 38

Gîte rural et chambres d’hôtes

Kervoalen Michel

LIEU DIT LANEVRY
29100 Kerlaz

Tel : 02 98 92 85 49

Gîte rural et chambres d’hôtes

Guéguen-Gonidec Josy

LIEU DIT LANEVRY
29100 Kerlaz

Tel : 09 63 59 71 87

Lien vers le site web :

Bienvenue

Gîte et chambres d’hôtes

JAIN Anthony

Kérioret Izella 

29100 Kerlaz

Tel : 02.98.92.46.85.

Chambres d’hôtes

Les Terrasses du Ris

GOURLAY Anne

10 Kerlucia

29100 Kerlaz

Tel : 02 98 92 47 32

Location meublée

JOIN Tanguy

Rue de la Fontaine Saint Germain

29100 Kerlaz

Tel : 02 98 92 29 54

Location de salles :

Association Championnet

PLAGE DE TREIZMALAOUEN
29100 Kerlaz

Tel : 02 98 92 41 12

 

GÉOCACHING

Le Géocaching est une chasse au trésor, pour laquelle vous devez être équipés d’un GPS (smartphone ou GPS de randonnée) et être inscrits sur le site Geocaching.com (c’est gratuit) : les « trésors » sont des boîtes de différentes tailles, cachées par d’autres géocacheurs à des coordonnées spécifiques que vous devez rejoindre, avant de chercher… plus ou moins facilement 😉 Il existe tellement de variétés de caches, de niveaux de difficultés, d’énigmes, de terrains à traverser… le Géocaching vous permet de composer votre aventure du moment, du jour ou de la semaine, de randonner en montagne ou à la campagne, de découvrir des villes, monuments, paysages insoupçonnés… parfois même à deux pas de chez vous.

Attention ! Contrairement à une chasse aux trésors classique, les boîtes que l’on découvre doivent rester sur place ! Chaque géocache contient au moins un « logbook », c’est un petit carnet qui vous permet de laisser une trace de votre passage. L’objectif est la balade et la découverte, parfois le sport ou le challenge, et c’est toujours un bon prétexte pour sortir s’aérer au quotidien, en solo, en famille, entre amis.

Pour les personnes qui ne sont pas équipées, une feuille de route peut vous être remise à l’accueil de l’Office de Tourisme, pour vous expliquer votre parcours.

Une expérience unique pour découvrir le Pays de Douarnenez !

 

CIRCUIT DU BOIS DU NÉVET

Etendu sur 225 ha, propriété du Conseil général acquise au titre des espaces naturels sensibles, ce bois est un trésor. Il propose des circuits pour tous : familles, cavaliers, vététistes, promeneurs, férus de botanique…

Une boucle d’environ 1 km, accessible aux personnes à mobilité réduite, permet de découvrir de façon confortable le bois.

Vous pouvez partir à la découverte des petits sentiers sinueux et étroits, et parcourir de long en large ce bois, sans jamais passer au même endroit !

> Faune et flore

Ce bois est essentiellement constitué de feuillus (hêtres, chênes, châtaigniers) et de résineux. Le sol est couvert de myrtilles et de chèvrefeuilles.

Le Névet est l’habitat de différents animaux : chevreuils, blaireaux, renards, passereaux, buses.

 

LA LÉGENDE DE LA VILLE D’YS

Au 4ème siècle après JC, Gradlon, roi de Cornouaille tombe amoureux de Malgven, femme-fée, reine du Nord. Une fille, Dahut naît de cette union. Ils partent sur les océans, sur le cheval Morvac’h. A la mort de la reine, Gradlon revient avec sa fille en Cornouaille et se convertit au christianisme sur les conseils de Saint Guénolé, fondateur de l’abbaye de Landévennec.

Gradlon fait construire pour sa fille une merveilleuse et orgueilleuse cité d’Ys au milieu de la baie. Cette ville devient un site de débauche. Chaque jour, la princesse Dahut a un nouvel amant qu’elle étouffe dès le lendemain avec un masque.

Un jour, un prince vêtu de pourpre se présente aux portes de la ville : c’est le diable. Dahut séduite, lui confie la clé des écluses qui protègent la ville contre les flots. Le diable ouvre les portes : l’eau s’engouffre dans la cité d’Ys et engloutit ses habitants. Saint Guénolé sauve Gradlon de la furie des eaux. Ils s’enfuient alors sur le cheval Morvac’h tandis que Dahut disparaît dans les flots.

Le cœur brisé, le roi s’installe au confluent de l’Odet et du Steir et fonde Quimper.

Selon la légende, Dahut, transformée en sirène Morgane, s’acharne toujours à perdre les marins.

 

À ne pas manquer :

> Baignade : Plages de Trezmalaouen et du Ris

> Marché de produits locaux les vendredis de 17h à 20h (juin à septembre)

> Chemin de randonnée : GR 34

> Biscuiterie du Pays de Douarnenez (Rd-point de Kerlaz) – produits locaux – visites possibles en été

> Fête des jeux bretons (mi-août)

> Fête du patrimoine (fin juillet)

 

ACCÈS

PAR LA ROUTE : AU DÉPART DE…

Paris : autoroute jusqu’à Rennes, voie express gratuite Rennes/Quimper (600 km)

Nantes : voie express gratuite jusqu’à Quimper (250 km)

Rennes : voie express gratuite jusqu’à Quimper (220 km). Direction Douarnenez (25 km)

 

PAR LES AIRS : AÉROPORTS

Quimper – Cornouaille (18 km)

Tél. 02 98 94 30 30

Brest – Bretagne (80 km)

Tél. 02 98 32 86 00

Lorient – Bretagne Sud (100 km)

Tél. 02 97 87 21 50

 

PAR LE RAIL : GARE FERROVIAIRE

Quimper (25 km)

Tél. 3635

Liaisons par autocars (durée 35 min – Tarif : 2 €)

Tél. : 0 810 810 029

 

Kerlaz

Mairie – Place du Presbytère – 29 100 Kerlaz

Tél : 02 98 92 19 04 – Fax : 02 98 92 44 03

mairie.kerlaz@wanadoo.fr

 

OFFICE DE TOURISME DU PAYS DE DOUARNENEZ

1 rue du Docteur Mével – 29100 DOUARNENEZ

Tél : +33 (0)2 98 92 13 35

info@douarnenez-tourisme.com

www.douarnenez-tourisme.com

Ouvert toute l’année

Juillet-Août : 7 jours /7 – 10h-18h30

Avril à Octobre : lundi au samedi 10h-12h30 et 14h-18h et dimanche et jours fériés 10h30-12h30 (mi-avril à mi-septembre)

Novembre à Mars : lundi au samedi 10h-12h30 et 14h-17h30

L’Office de Tourisme labellisé Tourisme et Handicap, est équipé d’une boucle magnétique, de documents touristiques en braille, et d’une borne d’accueil adaptée.

Délibérations du conseil

Délibérations du conseil municipal

Compte rendu conseil municipal 19 mai 2022

Compte rendu conseil municipal mardi 05 avril 2022

Compte rendu conseil municipal 03 février 2022

compte rendu conseil municipal 17 décembre 2021

Compte rendu conseil municipal 23 novembre 2021

Compte rendu conseil 01 octobre 2021

compte rendu conseil 17 juin 2021

Compte rendu conseil municipal 08 avril 2021 (2)

Compte rendu conseil 18 février 2021

Compte rendu conseil 15 décembre 2020

Compte rendu conseil municipal 26 octobre 2020
Compte rendu conseil 27 juillet 2020

Compte rendu conseil municipal 10 juillet 2020

Compte rendu conseil municipal 02 juin 2020

Compte rendu conseil municipal 28 février 2020

Compte rendu conseil municipal 17 decembre 2019

compte rendu conseil municipal 06 novembre 2019

compte rendu conseil 09 octobre 2019

compte rendu conseil municipal du mercredi 28 aout 2019

Compte rendu conseil municipal 19 juin 2019.

Compte rendu 9 mai 2019

compte renduconseil 27 mars 2019

Compte rendu conseil 18 février 2019

Compte-rendu du 21 décembre 2018

Compte-rendu du 29 novembre 2018

Compte-rendu du 20 septembre 2018

Compte-rendu du 6 juin 2018

Compte-rendu du 26 mars 2018

Compte-rendu du 22 février 2018

Composition du conseil Municipal

Maire:  Marie-Thérèse Hernandez

Première adjointe à l’éducation et aux ressources humaines: Sylvie Leloup

Deuxième adjointe à la communication, vie sociale, vie associative et culture: Isabelle Osouf

Conseiller délégué à l’urbanisme, la voirie et les travaux : Pascal Lacourte Barbadaux

Conseiller délégué à l’environnement : Dominique Stéphan

Membres du conseil:

  • Tanguy Abarnou
  • Philippe Audurier
  • Margot Auffret
  • Maurice Bigot
  • Jacqueline Bozec
  • Quentin Delcloy
  • Olivier Herlédant
  • Anne-Marie Kérourédan
  • Jérémie Mocquart

 

Accueil de loisirs

ALSH

 

L’ALSH (Accueil de loisirs sans hébergement) géré par l’ULAMIR centre social du Goyen accueille les
enfants de 3 à 12 ans tous les mercredis de 9 h à 17h et pendant les vacances scolaires.

Contact :ULAMIR CENTRE SOCIAL DU GOYEN, 10 rue Abbe Conan 29100 Poullan sur mer-02 98 74
27 71 ou ulamir.poullan@wanadoo.fr

HORAIRES DE LA NAVETTE : Départ à 8H45 et retour à 17H45. Lieu de RDV Ecole de Kerlaz. (le goûte est fourni)

Une adhésion à l’ULAMIR Centre Social du Goyen est demandée : Individuelle de 6 € ou familiale de
15 €. Elle est valable un an pour toutes les activités proposées par l’association. Aucun supplément
n’est demandé pour les sorties.

Les inscriptions sont à déposer à l’accueil de loisirs ou au siège de l’ULAMIR Centre social du Goyen.

 

La Clarté

LA CLARTE – INSTITUT MÉDICO EDUCATIF (IME)

Les Instituts Médico-Educatifs (IME) ont pour mission d’accueillir des enfants et adolescents handicapés atteints de déficience intellectuelle quel que soit le degré de leur déficience.

L’institut Médico-Éducatif de Kerlaz a ouvert le 1er novembre 1967 grâce à l’association Championnet et accueille des personnes atteintes de déficiences intellectuelles avec troubles associés, Handicapés mentaux modéré (ou moyen). Le retard mental modéré permet généralement l’accès au langage. Les bases des premiers apprentissages scolaires de lecture et de calcul peuvent être acquises, mais de façon restreinte. L’autonomie des handicapés mentaux modérés est limitée. Les handicapés mentaux modérés ont besoin d’accompagnement.

  • QU’EST-CE QUE C’EST ?

L’objectif des IME est de dispenser une éducation et un enseignement spécialisés prenant en compte les aspects psychologiques et psychopathologiques et recourant à des techniques de rééducation.

Les Instituts Médico-Educatifs regroupent ce que l’on désignait auparavant et de facon distincte les « Instituts Médico-Pédagogiques » (IMP) et « Instituts Médico-Professionnels »(IMPro).

Par ailleurs, les Instituts Médico-Educatifs (IME) sont spécialisés selon le degré et le type de handicap pris en charge. En effet, la déficience intellectuelle peut s’accompagner de différents troubles, tels que des troubles de la personnalité, des troubles moteurs et sensoriels, des troubles graves de la communication…

Les IME sont financés par l’Assurance Maladie en tenant compte du prix de journée et suite à un agrément de l’ARS (Agence Régionale de Santé), dans le cadre de la loi du 2 janvier 2002.

Admission : jeunes présentant une déficience intellectuelle de 6 à 20 ans, originaires du Finistère, pouvant présenter des troubles associés.

Placement : Les admissions ont lieu toute l’année sur notification de la CDAPH, en fonction des places disponibles.

Capacité d’accueil : 105 places au total, dont 20 places en internat et 85 en semi-internat. Établissement mixte.

•      LES SERVICES :

Un internat :

Pour les 13 – 20 ans : Internat de l’Hippodrome – 8, rue Hent Glaz – ZI de l’Hippodrome à Quimper

Deux sections :

  • Section d’éducation d’enseignement spécialisé (SEES) : Site de Prat Ar Rouz à Quimper
  • Section d’initiation et de pré-formation professionnelle (SIPFPro) : Site du Vieux Châtel à Kerlaz

Des activités éducatives et pédagogiques individualisées :

Elles sont fondées sur la stimulation et la valorisation de l’enfant avec pour objectifs :

  • L’insertion socio- professionnelle en milieu ordinaire ou protégé
  • L’accompagnement social
  • La formation professionnelle avec qualification AFPA
  • Le soutien scolaire

Une Prise en charge à la fois thérapeutique, éducative et pédagogique :

  • L’objectif : maintien ou insertion du jeune en milieu scolaire ordinaire et dans son environnement familial.

Un dispositif d’actions pluridisciplinaires :

En collaboration avec les différents intervenants du secteur géographique.

 

Contact : 

Monsieur Damien COIFFARD, directeur

IME La Clarté

23, Allée Louis Bouguennec
Prat ar rouz
29000 Quimper

Tél: 02.98.92.41.12

Fax: 02.98.92.85.20
Mail : imelaclarte@championnet-asso.fr

www.imelaclarte.fr/

Transports

TAD : Transport à la demande

En partenariat avec Douarnenez Communauté, cinq services de transport à la demande quotidiens vous sont proposés pour la desserte des communes de Poullan-sur-Mer, Pouldergat, Le Juch, et Kerlaz à destination ou au retour de Douarnenez, Audierne ou Quimper.

Le car à la demande vous dépose selon les itinéraires à l’arrêt DOUARNENEZ – Office de Tourisme ou LE JUCH – Embranchement de Pont Crenn ou vous pourrez prendre une correspondance avec les lignes du réseau :

  • Ligne 51 : Douarnenez – Quimper ;
  • Ligne 52 : Audierne – Douarnenez (Quimper).

Pour tout renseignement ou pour faire votre réservation, contactez le :

02.98.90.88.89.

Tarifs : • 2 € par trajet pour un adulte

  • 1,50 € pour un jeune de moins de 25 ans
  • 0,75 € sur présentation de la carte « Aide à la mobilité » • Abonnements • Gratuit pour les abonnés Transcool
    Les tarifs sont les mêmes que ceux du réseau BreizhGo (ex Penn-ar-Bed) et donnent droit à une correspondance gratuite dans la journée sur une autre ligne du réseau BreizhGo (ex Penn-ar-Bed) et sur les lignes de bus des réseaux TIM, Ar Bus, Coralie, TBK et QUB et une heure de correspondance gratuite sur le réseau Bibus.
  • La vente de titre s’effectue à bord des cars et en gares routières de Quimper et Brest. Seuls les titres « plein tarif » à 2€ sont disponibles à la vente dans le car.

 

AIDE A LA MOBILITE

Douarnenez Communauté propose un service de location de scooters pour la mobilité à l’emploi. Cette prestation est rendue possible grâce à la convention de partenariat signée avec l’Association MOBIL’EMPLOI.

L’Association, basée à Quimper, propose une aide à la mobilité pour faciliter l’insertion professionnelle de la personne qui se trouve dépourvue de moyen de locomotion, en dehors des dessertes géographiques et parfois sur des horaires atypiques.

Le service est destiné aux demandeurs d’emploi, bénéficiaires de minima sociaux, jeunes, travailleurs handicapés, salariés en structures d’insertion…, inscrits dans un parcours d’insertion (emploi, formation professionnelle, entretiens d’embauche, etc…)

L’accès au service se fait exclusivement sur prescription d’un référent social et/ou professionnel (Pôle Emploi, Mission Locale, Cap Emploi, CDAS….). La location du scooter ne peut pas excéder trois mois et coûte 3 € par jour travaillé.

Douarnenez Communauté devient un relais de l’Association Mobil’Emploi et a participé à l’acquisition de deux scooters. Les services communautaires sont chargés de la remise des clés et du suivi de location, les demandes se faisant, via un prescripteur, auprès de l’Association Mobil’Emploi à Quimper.

Outre les 40 deux roues disponibles dans différents relais, Mobil’Emploi Quimper gère un parc de dix voitures à la location. L’Association met également en œuvre un dispositif de navettes : les 8 véhicules sillonnent toute la Cornouaille ainsi que le Centre Ouest Bretagne de 4 h à 23 h, du lundi au samedi. Ces navettes sont assurées par 12 chauffeurs. L’association permet également de contracter un microcrédit personnel lié à la demande de mobilité, par exemple pour le financement du permis de conduire, ou l’achat et/ou la réparation d’un véhicule.

Pour plus d’informations, vous pouvez contacter :

Association MOBIL’EMPLOI
71, av. Jacques le Viol
29000 QUIMPER
Tél. : 02 98 64 75 38
Email : mobilemploi@orange.fr
Site Internet : www.mobilemploi29.org